• Maison d'enfance

    par Louis-Marie Roussiès

    17 octobre 2018

     

    C’est une maison aux paupières fermées
    Qui garde secrets mes souvenirs passés.
    Plantée sur une butte, au-dessus du marais
    On l’aperçoit de loin en passant la rivière.

    Vieille demeure datant du dix-neuvième
    Elle est abandonnée depuis quelques années.
    Comme un tableau précieux jauni et craquelé
    Je l’apprécie toujours et la trouve attachante.

    J’entends alors des bruits, des voix assourdissantes
    Et je ressens l’émoi d’un enfant agité.
    A l’intérieur des lieux des images jaillissent
    Puis rejoignent à jamais l’univers du silence.

    Sur le chemin du bas une charrette avance
    Tirée par des chevaux aux pas lourds et sonores.
                   
    Je m’en vais  de ce lieu sans regrets ni remords
    Emportant avec moi tous mes trésors d’enfance.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :